Le Tour de France 2005 joue les prolongations. Un mois à peine après la fin, ça repart.. Cette fois-ci dans les médias.

Les journalistes de l'Equipe qui ont levé le lièvre du dopage prétendu de Lance armstrong sont sans doute de bonne foi. Mais ils arriveront difficilement à convaincre beaucoup de monde en dehors de l'Hexagone. Ces révélations 6 ans après la commission des faits sont plutôt difficiles à défendre dans l'opinion publique.

Car c'est d'une bataille de l'opinion qu'il s'agit. Et ici aussi, Lance est en pôle-position. Son histoire personnelle (rescapé du cancer), ses multiples victoires à la barbe des Français entre autres, la suspiscion que ces victoires ont toujours suscité dans la presse française lui dressent le beau rôle de la victime.

Après tout, ce qu'on attend du sport, ce n'est pas de faire rêver ? Lance Armstrong a toujours réussi cela. Que demande le peuple de plus ?

Si ce n'est pas un as du guidon, c'est en tout cas un as de la feinte, pour avoir échappé aux multiples contrôles qu'il a subis. Dans tous les cas, c'est un AS!

Salut l'artiste !